TikTok, les raisons du succès

TikTok réservé aux jeunes ados ? TikTok futile ? Depuis quelques mois, TikTok n’est plus simplement le réseau social où de jeunes ados prépubères se déhanchent. Avec le confinement, le réseau a explosé et le profil de ses abonnés s’est diversifié. De plus en plus d’influenceurs comme de personnalités viennent s’afficher sur le réseau chinois pour y publier du contenu étonnamment différent de celui qu’ils publient sur leurs autres canaux. Impossible de ne pas s’y attarder quelques instants pour comprendre les raisons de ce succès.

 

 

TikTok s’impose en ce premier semestre 2020, comme l’appli la plus téléchargée avec 1,5 milliard de téléchargements dans le monde et 625 millions d’utilisateurs actifs par mois. Pourtant malgré ces chiffres vertigineux, de nombreuses marques hésitent encore à s’y lancer. L’application déstabilise car elle ne ressemble à aucune autre et impose ses propres codes.

Comment fonctionne TikTok ?

Lancée en 2016, TikTok permet de partager des vidéos de 15 secondes, musicales, humoristiques ou encore de lancer des challenges à d’autres utilisateurs. Des filtres et des effets d’accélérations et de ralentis viennent y ajouter le côté fun.

Facile à utiliser, TikTok ne nécessite pas spécialement de s’inscrire sur le réseau puisque les vidéos sont consultables par tous. L’inscription n’est nécessaire que pour poster du contenu.

Un des points forts de TikTok est le fonctionnement de son algorithme très précis qui permet à ses utilisateurs d’avoir accès très vite à du contenu susceptible de leur plaire. Pour être le plus pertinent possible, l’algorithme prend en compte les paramètres suivants :

  • les contenus aimés ou partagés
  • les comptes suivis
  • les commentaires publiés
  • les contenu produit
  • les paramètres du compte ainsi que l’appareil utilisé pour se rendre sur l’application
  • le pays et la langue de l’utilisateur
  • les informations qui apparaissent sur les vidéos visionnées comme les hashtags
  • les vidéos regardées jusqu’au bout

Vous l’aurez donc compris, le respect des données est la dernière des priorités de la plateforme. Fuyez donc si vous pensez pouvoir garder une part de mystère. L’application scanne vos données de long en large.

Les Etats-Unis envisagent d’ailleurs de boycotter le réseau chinois et l’Inde vient de franchir le pas. Le motif invoqué étant que « les réseaux chinois sont engagés dans des activités […] préjudiciables à la souveraineté et l’intégrité de l’Inde »…bref, on est bien loin du temps où TikTok n’était qu’une plateforme où se déhanchaient des jeunes. Il pourrait bien être le lieu où se jouent de nouveaux enjeux politiques. En témoigne la première vidéo d’Emmanuel Macron himself, publiée il y a quelques jours pour féliciter les jeunes français ayant obtenu leur bac.

Tik Tok For Business

Bien que les marques semblent frileuses à l’idée de se lancer sur TikTok, de grands noms de la mode et de la beauté ont récemment franchi le cap. Soit dans l’idée de séduire les plus jeunes soit dans le but de faire évoluer l’image de leur marque. Lors de la dernière Fashion Week, le couturier Balmain s’est ainsi mis à l’heure du digital en projetant en direct son défilé sur TikTok. Une première !

Sans surprises, TikTok vient donc de lancer sa plateforme publicitaire pour les marques. Adieu visibilité gratuite et organique, Il va falloir mettre la main au porte-monnaie pour s’afficher en première ligne sur le réseau. Mais pas question pour autant de dupliquer les publicités créées sur Insta ou Facebook puisque TikTok veut forcer les marques à jouer selon ses propres codes : défis autour d’un #, réalité augmentée seront donc les manières créatives de se lancer dans la pub sur la plateforme. Au niveau de l’analyse des résultats, TikTok for Business s’annonce très pointu : audiences ultra précises, segmentation des audiences au sein d’une même campagne, analyse du comportement des utilisateurs et des conversions engendrées. Réseau pour les plus jeunes certes mais alimenté par des outils d’analyse de pointe.

TikTok, nouvel eldorado des influenceurs ?

 Si de nombreux (très) jeunes influenceurs émergent grâce à TikTok, de plus en plus d’influenceurs issus d’Instagram se sont inscrits pendant cette période de confinement sur le réseau. Les gens étaient à la recherche de divertissement et TikTok est venu apporter enfin de l’originalité et de la fraîcheur aux réseaux sociaux qui semblaient tourner en rond depuis quelques temps.

Parce que pour être vu sur TikTok, il faut proposer du contenu original, décalé et pas prise de tête. Oubliés les décors du bout du monde qui nous faisaient rêver sur Insta. Ici avec deux bouts de ficelle, on peut créer, faire rire ou étonner. Les maîtres-mots sont l’autodérision et l’authenticité. C’est ce qui explique le succès grandissant en cette période post-Covid : les influenceurs de la plateforme nous parlent, nous informent, nous font rire sur des choses que l’on connaît, sans chichis.

De plus, le format de vidéos courtes permet de tenir en alerte les utilisateurs. Le contenu est rythmé, fun et se consomme sans fin. Impossible de s’ennuyer en si peu de temps. TikTok semble avoir compris à la perfection le concept de snacking, cher au public qui ne souhaite pas rester bloqué trop longtemps sur une plateforme.

Quelques TikTokeurs belges à suivre

tik tok belges

Celine Dept : véritable star du réseau, la belge de 21 ans est joueuse de foot au cercle de Bruges. Ses passements de jambes ont séduit la planète entière et elle est aujourd’hui la tiktokeuse belge la plus suivie sur le réseau avec ses 5 millions de followers.

Stien Edlund : jeune namurois de 23 ans, sa popularité a explosé sur le réseau pendant la crise sanitaire. Ses vidéos humoristiques parodiant ses mois de confinement avec ses parents ont séduit plus de 300 000 personnes.

Nour & Fatma : les deux très jeunes sœurs séduisent leur demi million d’abonnés grâce à des chorégraphies rythmées sur des airs de hip-hop.

Le succès de TikTok semble s’envoler de semaine en semaine et si Mark Zuckerberg a l’habitude de racheter toutes les petites app qui pourraient lui faire de l’ombre, ça semble plus compliqué cette fois-ci. A voir si Reels, le nouveau format d’Instagram calqué sur le la plateforme chinoise, fera de l’ombre à la nouvelle star des réseaux sociaux.

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.