Stop au marketing traditionnel sur les réseaux sociaux

Même si, depuis le confinement, le reach organique se porte mieux sur Facebook, payer pour être vu semble aujourd’hui la norme sur les réseaux sociaux. Facebook comme Instagram sont devenus au fur et à mesure du temps des plateformes payantes qui demandent du budget de même qu’un certain nombre de connaissances techniques pour mettre en place des campagnes publicitaires efficaces.

Rappelons-le : la portée organique en 2020 reste très faible. En moyenne, elle tourne autour des 5% de visibilité auprès de votre communauté et peut grimper dans de rares cas jusqu’à 25% si votre contenu crée de l’engagement auprès de vos fans. Poster du contenu sur une page sans le booster revient donc quasiment à publier sans garantie aucune de toucher votre public.

Marketing traditionnel vs Marketing digital

Pour comprendre quels enjeux se cachent derrière le boost de contenu, il convient de revenir sur les principales différences entre le marketing traditionnel et le marketing digital.

Le premier est basé sur ce qu’on appelle l’outbound marketing où le fait d’aller chercher le client par différents moyens promotionnels et publicitaires. Le consommateur est passif et le message s’impose à lui avec plus ou moins de succès.

Le marketing digital fait, quant à lui, appel aux différents canaux numériques : réseaux sociaux, podcast, blog, SEO, SEA,… Son principe repose sur l’inbound marketing à savoir une stratégie digitale qui permet d’attirer la demande grâce à du contenu attractif. Le but est de créer de l’intérêt pour votre produit ou marque dans le but de convertir ces leads en clients. L’idée est d’apporter à la communauté de l’information et du divertissement afin de créer un lien fort avec la communauté dans le temps. Il ne faut toutefois jamais perdre de vue qu’en marketing digital, le prospect est complètement actif puisqu’il peut décider à tout moment de fermer la fenêtre.

Une stratégie marketing classique inclut à la fois du marketing traditionnel et du marketing digital. Il faut juste ne pas se tromper d’objectif et utiliser les moyens adéquats pour chacun d’entre eux.

La différence principale entre les deux types de marketing se situe surtout au niveau du ciblage et des canaux. Le marketing traditionnel vise tout le monde, là où le marketing digital va étudier dans les moindres détails sa cible pour lui proposer le bon produit au bon moment, selon ses valeurs ou son mode de vie.

Le marketing traditionnel n’a pas sa place sur les réseaux sociaux

Le marketing traditionnel tend à s’essouffler et peine à se renouveler. Les consommateurs sont de plus en plus lassés par l’agressivité de la publicité et attendent des marques plus d’authenticité.

Dès lors, mettre en place des campagnes publicitaires en dehors du contenu original créé pour la page semble contre-productif. Utiliser les codes du folder promotionnel ou de la télé sur les réseaux sociaux s’avère généralement infructueux, voire même négligeable pour votre image. Ne l’oubliez pas : la pub, en tant que telle, est déjà omniprésente et les consommateurs sont saturés.

Il est donc essentiel d’investir dans une stratégie d’inbound plutôt que de tenter d’imposer le marketing de toujours sur internet.

Osez l’inbound marketing, osez être social !

Réussir en tant que marque sur les réseaux sociaux sous-entend d’accepter leurs codes. Les fans ou followers veulent de l’info et du divertissement. Investir dans du contenu de qualité demande de repenser sa stratégie marketing mais s’avère au final très payant. En effet, le marketing digital permet de mesurer facilement le ROI et génère des prospects qualifiés. De plus, il permet de convaincre et de fidéliser plus facilement.

De manière générale, le marketing de contenu permet de générer 3x plus de prospects que le marketing traditionnel. Une campagne d’inbound marketing revient ainsi en moyenne 60% moins cher qu’une campagne traditionnelle (TV, radio, presse,…).

Faire le choix de booster le contenu, de qualité et engageant, créé sur les pages des marques s’avère être une stratégie payante (sans mauvais jeu de mots). Comment savoir si votre contenu est de qualité ? Le storytelling est la clé : présenter les infos sous forme d’histoires (récits, anecdotes, témoignages) autour de la marque et de ses valeurs, autour  de l’efficacité des produits ou du service. Le défi est de vous positionner comme un expert sur une thématique. Il faut apprendre à vous éloigner du produit pour mieux laisser votre cible s’y intéresser tranquillement.

Vous êtes un peu perdu face à toutes les possibilités qu’offre la publicité digitale ? Inscrivez-vous à notre webinaire du 19 novembre « Comment créer des publicités efficaces sur Facebook ».

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.